Journée 7 – La débandade

Après un départ sur les chapeaux de roues, nous nous emballons en doublant beaucoup de 4L. Malheureusement arrivé à l’entrée de Zaida nous sentons une odeur de plastique brûlé. On s’arrête le plus vite possible en pensant à un câble en train de prendre feu dans le capot moteur.

En ouvrant notre capot on remarque que l’odeur vient en fait de la 4L Ardéchoise blanche de Léo & Lucas (qui fait le malin tombe dans le ravin 🤣). Ce sont leurs freins avant qui brulent, en effet le frein à main était enclenché.
On se dépêche de les arroser (l’extincteur c’est pour le dernier recours). Résultat du démontage :
—> les garnitures de freins sont mortes, elles sont en cendres

Obligé d’appeler l’organisation pour en avoir des nouvelles, on décide de les remonter nous même !
Une fois les freins réparés, on apprend que nous sommes les derniers, on est suivi de la voiture balais…

Nous poursuivons notre route dans l’Atlas marocain et là c’est la remontada. Nous rattrapons notre retard et filons au travers dans les lacets. Les paysages nous enchantent et tout ce passe bien, jusqu’à ce que l’on apprenne que la blanche a à nouveau un problème de freins nous faisons donc demi tour pour aller les aider.

Au moment où notre convoi fait demi tour sur la voie pour se mettre dans le même sens qu’eux, un pick up marocain vient percuter l’aile arrière gauche des lyonnais tandis qu’il était arrêté sur le bas côté…
Plus de peur que de mal, uniquement du dégât matériel. Nous appelons immédiatement l’organisation car il va falloir traiter avec la Gendarmerie Royale et littéralement la moitié de la population locale qui s’arrête dangereusement pour faire la démonstration de force 🤣

La discussion est compliquée au début du fait que le chauffeur ne veut pas que l’on se déplace pour se mettre en sécurité (quitte à se jeter sous nos roues)…
Une fois la gendarmerie arrivée nous nous déplaçons en sécurité pour faire le constat.

Heureusement des commissaires de course arrivent rapidement et nous prennent en charge (nous sommes partis sur 2h de discussions interminables et inutiles avec la population locale !)
L’observation du pick up nous fait doucement rigoler quand on remarque les 3 vaches et le veau à l’arrière qui doivent très probablement faire dépasser la charge utile de 900kg …

Après les formalités remplies nous reprenons la route en espérant arriver avant la nuit pour pouvoir profiter un peu des pistes. On peut dire que cette année on y va fort et heureusement qu’on est bien préparé ! 😅
Apres 500m de piste et quelque bosses la fixation de la galerie se tort et tape cotre le toit. Dans les 10 min suivantes la fixation casse nette. Nous passerons le soir au stand méca pour faire faire une soudure. On verra le résultat demain 😊

 

On réfléchis sérieusement à arrêter de faire les touristes au stand mécanique quand les journées se passent bien, car ça ne nous réussi pas 😉

 

1 thought on “Journée 7 – La débandade

  1. Mais c’est fou ce qu’il vs arrive à vs tous ! Mais ce qui est magique c’est votre cohésion votre esprit fraternel ! Génial les gars c’est trop bon ! V’est sûre pour moi vs avez gagné votre course !

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *