Journée 1 – Le faux départ pour Biarritz

La journée de la veille avait bien commencé avec une panne d’électricité chez notre partenaire RapidoPub qui devait nous faire les encarts. Le départ pour Biarritz initialement prévu ce mardi matin est donc retardé jusqu’à rétablissement du courant.

Nous en avons profité pour finir quelques préparatifs, les équipages sudistes ont pris la route non sans mal. En effet l’équipage de lyon a cassé un cardan et un équipage ardéchois a eu sa bobine d’allumage qui a pris feu. Mais tout le monde est arrivé sain et sauf à Biarritz !

Chez nous, on peut dire qu’on a calé au départ…
Les techniciens d’Enedis arrivés en début d’après-midi avec une nacelle pour diagnostiquer la panne de courant, ont vu leur nacelle tomber en panne de batterie. On a donc gentillement proposé notre super batterie Stop&Start de 4L pour leur porter secours 🤣

Après les avoir aidé à redémarrer leur camion, ils ont rétabli le courant en fin d’après-midi, ce qui a décalé notre départ initialement prévu à 9h30, à 17h00. Pour nous arranger, le sort a voulu que l’on tombe dans les bouchons de Rennes ET de Nantes, ce qui nous a fait partir de Nantes à 19h30 avec une arrivée prévue à 1h00 sur Biarritz.

Nous voilà donc sur la route, sans croiser aucune 4L (apparement l’étudiant est une espèce qui dort à partir de 21h00…).
Mais ce n’est pas plus mal car avant même d’arriver sur Biarritz, on aurait fait des jaloux entre notre sirène de police, nos gyrophares, notre klaxon et notre rampe LED !

La seule problématique rencontrée pour le moment est notre faisceau électrique d’origine qui ne sait pas comment se comporter dès qu’on le titille un peu.
On doit choisir entre les 2 clignotants à gauche sans la veilleuse avant et 1 seul clignotant à droite ou aucun clignotant et plus de jauge d’essence 😅

Comme dirait un grand sage « s’il n’y a que ça, ça va ».

On a hâte d’arriver sur Biarritz pour faire le concours de qui a la 4L la plus fun avec les sudistes et vous montrer leurs trouvailles (il faut dire que cette année on a tous monté d’un cran).

Après plusieurs recharges du réservoir, nous voilà enfin arrivés à Biarritz sans encombres (toujours sans croiser aucun étudiants 😉).
Au programme demain, le contrôle de l’organisation !
Cette fois-ci on va voir qui du châssis ou du tournevis va casser en 1er !

 

2 thoughts on “Journée 1 – Le faux départ pour Biarritz

  1. Anne-Sophie Scheidt 19 février 2020 at 20 h 15 min

    Pas trop fatigués les Loulou?

  2. Anne-Sophie Scheidt 20 février 2020 at 8 h 34 min

    Et bien les Loulous, l’aventure…C’est l’aventure !
    Bisous.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *